REPORTER SANS FRONTIERES section Suisse

Malte - RSF demande aux autorités maltaises de faire toute la lumière sur le meurtre de la bloggueuse Daphne Caruana Galizia
October 17th, 2017

La journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, à l’origine d’accusations de corruption qui avaient provoqué des élections anticipées à Malte en juin dernier, a été tuée lundi par une bombe placée sous sa voiture. RSF exprime son sentiment d’horreur et exhorte les autorités à mener une enquête approfondie et indépendante sur ce meurtre.
Daphne Caruana Galizia a été tuée par l'explosion de sa voiture, lundi 16 octobre alors qu’elle circulait près de son domicile à Bidnija, dans le nord de l'île de Malte.

La journaliste, qui s’était spécialisée dans les affaires de corruption, avait notamment publié sur son blog de nombreux articles sur l’implication de proches du Premier ministre Joseph Muscat dans les Panama Papers. L'épouse du chef du gouvernement, Michelle Muscat, a ainsi été accusée d'avoir ouvert un compte au Panama pour y abriter, entre autres, des pots-de-vin versés par l'Azerbaïdjan en échange de l'autorisation donnée à une banque azérie de travailler à Malte.

“Nous sommes profondément indignés par le meurtre de Daphne Caruana Galizia et adressons nos mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches. En février dernier, RSF avait dénoncé les attaques dont était victime la journaliste d’investigation et dont les comptes bancaires avaient été bloqués suite à ses révélations. RSF exhorte les autorités maltaises à faire toute la lumière sur ce meurtre et à trouver les responsables de sa mort, déclare Pauline Adès-Mével , responsable de la zone UE-Balkans de RSF. Aujourd’hui est une journée noire pour la démocratie, la liberté d’expression, et le journalisme maltais.”

Daphne Caruana Galizia avait porté plainte il y a deux semaines auprès de la police après avoir reçu des menaces, selon les médias maltais qui se sont refusés à donner plus de précisions.

Son blog en anglais "Running Commentary" était un des sites les plus lus à Malte, souvent plus que les journaux locaux, auxquels elle contribuait occasionnellement.

Moins d'une heure avant sa mort, l’infatigable lanceuse d’alerte avait posté un dernier article sur son blog relatant une affaire de corruption impliquant un politicien maltais.

Malte occupe la 47ème place, sur 180 pays, au Classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF).