REPORTER SANS FRONTIERES section Suisse

Liberté de la presse
November 7th, 2017

Le journaliste polonais Tomasz Piatek, le photographe iranien Soheil Arabi et le média turc Medyascope TV, lauréats du Prix RSF- TV5 Monde pour la liberté de la presse.
Les noms des lauréats de la 26e édition du Prix Reporters sans frontières (RSF) - TV5 Monde sont dévoilés ce 7 novembre, lors d’une cérémonie organisée dans le cadre du Forum mondial de la démocratie, en partenariat avec la Ville de Strasbourg. Parmi les 18 nominés de l’édition 2017, le jury a récompensé le journaliste d’investigation polonais Tomasz Piatek, la chaîne internet turque Medyascope TV et le photographe iranien Soheil Arabi.

Dans la catégorie “journaliste”, le prix est remis à Tomasz Piatek, journaliste d’investigation du quotidien Gazeta Wyborcza. Poursuivi devant un tribunal militaire par le ministre de la Défense Antoni Macierewicz pour son livre très critique ”Macierewicz et ses secrets”, qui met en lumière les liens entre le ministre et des personnes liées aux services de renseignement russes, Tomasz Piatek encourt jusqu’à trois années de prison. Depuis la publication de l’ouvrage, il a fait l’objet de violentes attaques de la part des médias proches du pouvoir et subit de lourdes menaces.

Le prix du “média” a été décerné à Medyascope, une télévision indépendante, lancée sur le web en 2015 par le grand journaliste turc Ruşen Çakır. Cette plateforme en ligne entend allier nouvelles technologies et meilleurs standards journalistiques pour rouvrir un débat public verrouillé en Turquie, un pays qui occupe la 155e place sur 180 au Classement mondial 2017 de la liberté de la presse de RSF. À travers des vidéos diffusées en direct puis disponibles en podcast, Medyascope redonne voix aux journalistes marginalisés par la répression et aux journalistes citoyens. Ses programmes se sont rapidement structurés et étoffés jusqu’à couvrir tous les sujets : politique, société, culture, sport… Certaines émissions sont disponibles en langues kurde, anglaise, allemande et française, à l’image du podcast hebdomadaire anglophone This Week in Turkey.

Le photographe iranien Soheil Arabi a été récompensé dans la catégorie “journaliste-citoyen”. Arrêté fin 2013 à Téhéran, maintenu pendant deux mois à l’isolement, Soheil Arabi a subi de mauvais traitements dans le but de lui faire avouer son implication dans la mise en place d’un réseau sur Facebook blasphémant l’islam et diffusant des informations critiques du régime. S’en est suivie une longue saga judiciaire, au cours de laquelle il a été successivement condamné à trois ans de prison, 30 coups de fouets et une lourde amende, puis quelques mois plus tard à la peine capitale, peine finalement annulée. En septembre 2015, il a été condamné à sept ans et demi de prison ferme. En juillet 2017, sa femme a été arrêtée puis libérée huit jours plus tard. Elle est toujours la cible de harcèlement et de menaces. Depuis fin août, Soheil Arabi mène une grève de la faim.
                                   
La cérémonie du prix RSF-TV5 Monde pour la liberté de la presse est organisée le 7 novembre 2017 à Strasbourg, en présence des lauréats Tomasz Piatek et Ruşen Çakır, du secrétaire général de RSF Christophe Deloire, du maire de Strasbourg Roland Ries et de Paul Germain, rédacteur en chef  à TV5 Monde. La soirée est présentée par Bernard de la Villardière. Loup Bureau, jeune journaliste français détenu en Turquie et pour la libération duquel RSF s’est fortement mobilisée, est l’invité d’honneur de la cérémonie.