Actualités

Reporters sans frontières (RSF) appelle la communauté internationale à ne pas oublier le blogueur chinois Wu Gan, condamné il y a tout juste un an à une peine de huit années de prison pour avoir critiqué la corruption des cadres du Parti.

Il y a tout juste un an, après 952 jours de détention provisoire, le blogueur chinois Wu Gan était reconnu coupable de «subversion du pouvoir de l’État» par un tribunal de la ville

Lire l’article sur RSF MondePremier anniversaire de la condamnation du blogueur chinois Wu Gan