Actualités

Il y a six mois, deux journalistes de Reuters étaient arrêtés et incarcérés pour avoir enquêté sur un massacre de Rohingyas par l’armée birmane. Reporters sans frontières (RSF) exige la libération immédiate des deux reporters victimes d’un coup monté destiné à réduire les journalistes birmans au silence.

Déjà cinq mois qu’ils croupissent en prison. Wa Lone et Kyaw Soe Oo, deux journalistes birmans travaillant pour Reuters,

Lire l’article sur RSF MondeBirmanie : “Il est temps de mettre fin à une mascarade judiciaire !”