RSF dénonce la brutalité de la police chinoise à l’encontre des journalistes

RSF dénonce la brutalité de la police chinoise à l’encontre des journalistes

Actualités

Après deux incidents violents visant des journalistes hong-kongais, Reporters sans frontières (RSF) demande à Pékin de mettre un terme aux brutalités policières envers la presse.

Mercredi 16 mai, le cameraman hong-kongais Chui Chun-ming (Now TV), qui essayait de s’entretenir avec un avocat défenseur des droits humains, à Pékin, a été violemment plaqué au sol p

Lire l’article sur RSF MondeRSF dénonce la brutalité de la police chinoise à l’encontre des journalistes

Récit de la répression contre la liberté de l’information en Iran depuis le 1er janvier 2018

Récit de la répression contre la liberté de l’information en Iran depuis le 1er janvier 2018

Actualités

La fondation Open Society quitte la Hongrie : RSF déplore une décision qui résulte des pressions du gouvernement hongrois

La fondation Open Society quitte la Hongrie : RSF déplore une décision qui résulte des pressions du gouvernement hongrois

Actualités

Avec l’annonce en Hongrie d’un projet loi visant les ONG “accusées” de “soutenir l’immigration”, la fondation Open Society a décidé de fermer ses bureaux à Budapest. Reporters sans frontières (RSF) regrette cet exil forcé, qui portera préjudice aux médias indépendants du pays que soutient la fondation de George Soros.

La décision de fermer les bureaux de l’OSF (Fondation Open Society) à Budapest et de les transférer à Berlin, confirmée le 15 mai, avait déjà été évoquée comme une possibilité dès le 20 avril, à la

Lire l’article sur RSF MondeLa fondation Open Society quitte la Hongrie : RSF déplore une décision qui résulte des pressions du gouvernement hongrois

Dawn, le plus ancien journal pakistanais, interdit de distribution

Dawn, le plus ancien journal pakistanais, interdit de distribution

Actualités

Depuis la parution d’une interview de l’ancien Premier ministre pakistanais dans les pages du quotidien Dawn, la distribution du célèbre journal est bloquée dans la majorité du pays. Reporters sans frontières (RSF) condamne cette nouvelle attaque contre la liberté de la presse.

Depuis le 15 mai, il est impossible dans certaines régions du Pakistan de se procurer le plus ancien journal pakistanais, Dawn.

Lire l’article sur RSF MondeDawn, le plus ancien journal pakistanais, interdit de distribution

Un journaliste accusé de “haute trahison” et incarcéré en Ukraine

Un journaliste accusé de “haute trahison” et incarcéré en Ukraine

Actualités

Reporters sans frontières (RSF) est préoccupée par l’arrestation du journaliste Kyrylo Vychynski en Ukraine. Le directeur de RIA Novosti Oukraïna a été mis en examen pour “haute trahison” et placé en détention provisoire le 17 mai 2018.

Inculpé pour “haute trahison”, Kyrylo Vychynski a été placé en détention provisoire le 17 mai.

Lire l’article sur RSF MondeUn journaliste accusé de “haute trahison” et incarcéré en Ukraine

Nouvelle loi sur la diffamation au Kenya : les journalistes encourent désormais dix ans de prison

Nouvelle loi sur la diffamation au Kenya : les journalistes encourent désormais dix ans de prison

Actualités

Au Kenya, la diffusion de fausses nouvelles et la diffamation sur le net sont désormais passibles de lourdes de peines de prison après la promulgation d’une nouvelle loi par le président. Reporters sans frontières (RSF) dénonce des peines disproportionnées qui menacent la liberté de la presse.

42 000€ d’amende et dix ans de prison, c’est la peine maximum à laquelle seront désormais exposés les journalistes en cas de diffamation en ligne.

Lire l’article sur RSF MondeNouvelle loi sur la diffamation au Kenya : les journalistes encourent désormais dix ans de prison

Qui sont les protagonistes de la répression contre les journalistes en Afghanistan ?

Qui sont les protagonistes de la répression contre les journalistes en Afghanistan ?

Actualités

Alors que la ville de Farah, la capitale de la province du même nom, est le théâtre de combats intenses entre les forces armées afghanes et les Talibans depuis le 15 mai 2018, plusieurs journalistes sont en danger. Reporters sans frontières (RSF) exprime une nouvelle fois ses inquiétudes sur la dégradation de la situation sécuritaire et dresse la liste des prédateurs de la liberté de la presse.

L’attaque a démarré après minuit le 15 mai. Les Talibans qui, depuis des jours, avaient intensifié leur offensive, sont entrés dans une partie de la ville de Farah.

Lire l’article sur RSF MondeQui sont les protagonistes de la répression contre les journalistes en Afghanistan ?

Schüsse auf Journalisten ermitteln

Schüsse auf Journalisten ermitteln

Reporter ohne Grenzen (ROG) fordert den Internationalen Strafgerichtshof auf, wegen der wiederholten Schüsse israelischer Soldaten auf palästinensische Journalisten bei den jüngsten Protesten im Gazastreifen Ermittlungen aufzunehmen. Während der Zusammenstöße an der Grenze des Gazastreifens seit dem 30. März haben Scharfschützen der israelischen Armee auf rund 20 Journalisten direkt geschossen. Reporter ohne Grenzen betrachtet dies als Kriegsverbrechen gemäß dem Römischen Statut des Internationalen Strafgerichtshofs. Deshalb hat sich ROG am Dienstag (15.5.) formell an dessen Chefanklägerin Fatou Bensouda gewandt.

„Der israelischen Armee kann nicht entgangen sein, dass unter den demonstrierenden Zivilisten auch Journalisten waren“, sagte ROG-Geschäftsführer Christian Mihr. „Trotzdem hat die Armee weder geeigneten Schutzvorkehrungen getroffen noch differenziert, als sie mit scharfer Munition auf Journalisten schoss, die die Proteste bloß beobachteten. Diese vorsätzliche und wiederholte Verletzung des humanitären Völkerrechts stellt ein Kriegsverbrechen dar.“

Reporter, Kameraleute und Fotografen durch Schüsse verletzt

Laut Berichten verschiedener Quellen wurden die folgenden Journalisten von Schüssen getroffen, als sie am vergangenen Montag (14.5.) über Demonstrationen östlich von Gaza-Stadt berichteten: Omar Hamdan, der als Kameramann für den staatlichen algerischen Fernsehsender ENTV arbeitet, wurde am Fuß verletzt; Al-Dschasira-Reporter Wael Dahduh an der rechten Hand; der Kameramann Mohammed Abu Dahrudsch (Zain Media) am linken Bein. Jasser Kudeih, der als freier Fotograf für die Hamas-nahe Tageszeitung Filastin arbeitet, erlitt einen Bauchschuss und musste in einem Krankenhaus in Gaza auf die Intensivstation gebracht werden.

Zwei weitere Journalisten wurden nahe Chan Junis durch Schüsse verletzt. Der Reporter Abdullah al-Schorbagi vom Hamas-nahen Khan Younis Media Network wurde in den linken Fuß geschossen. Nihad Fuad, ein Reporter für den Bürgerradiosender Forsan al-Erada, wurde am Kopf getroffen und musste im Krankenhaus behandelt werden. Nahe Rafah wurde der Reporter Farhan Haschem Abu Hadaid vom Online-Portal Safad Press ins linke Bein geschossen.

Zwei palästinensische Journalisten wurden durch Schüsse israelischer Soldaten getötet, seit die aktuellen Proteste der Palästinenser an der Grenze des Gazastreifens zu Israel begannen: Jaser Murtadscha (30 Jahre), ein Fotograf der unabhängigen Agentur Ain Media, und Ahmed Abu Hussein (27), ein Reporter für Schaab und Bisan News. Beide waren durch eine Weste oder durch einen Helm mit der Aufschrift „Press“ (Presse) eindeutig als Journalisten gekennzeichnet.

Für internationales Aufsehen sorgten diese Woche auch zwei Videos, auf denen zu sehen war, wie Drohnen der israelischen Armee jeweils direkt über einer Gruppe von Journalisten Tränengas versprühen.

Auf der Rangliste der Pressefreiheit von Reporter ohne Grenzen steht Israel auf Platz 87 von 180 Ländern, die Palästinensergebiete stehen auf Platz 134.

Lesen Sie den Artikel auf ROG WeltSchüsse auf Journalisten ermitteln

Jean-Claude Juncker soutient la création d’un représentant spécial de l’ONU pour la sécurité des journalistes

Jean-Claude Juncker soutient la création d’un représentant spécial de l’ONU pour la sécurité des journalistes

Actualités

Le 16 mai 2018, lors d’une conférence commune avec le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a apporté son soutien public à la demande de nomination d’un représentant spécial pour la sécurité des journalistes.

Lire l’article sur RSF MondeJean-Claude Juncker soutient la création d’un représentant spécial de l’ONU pour la sécurité des journalistes