Liberté pour Cumhuriyet, liberté pour tous les journalistes turcs !

Liberté pour Cumhuriyet, liberté pour tous les journalistes turcs !

Monsieur Erdogan,

Dix-sept collaborateurs du quotidien Cumhuriyet sont injustement accusés de «terrorisme » et trois d’entre eux croupissent toujours dans vos geôles en attendant leur jugement : le rédacteur en chef Murat Sabuncu, le journaliste d’investigation Ahmet Şık et le président du directoire, Akın Atalay, sont derrière les barreaux depuis plus d’un an. Leur procès ne reprendra que le 9 mars prochain. Il est temps d’abandonner les accusations absurdes portées contre eux !

Nous demandons leur libération immédiate et celle de tous leurs confrères turcs jetés injustement en prison.

Depuis plusieurs années, vous ne ménagez pas vos efforts pour réduire au silence ceux qui ont l’audace de faire leur métier : informer. Emprisonnements arbitraires, perquisitions et fermetures de médias, confiscations des cartes de presse… La Turquie est aujourd’hui la plus grande prison du monde pour les journalistes professionnels. Monsieur Erdogan, nous ne vous laisserons pas faire.

Nous en avons assez de voir les journalistes turcs traités comme des terroristes. Nous en avons assez de ces procès de masse, de ces accusations extravagantes, de ces détentions arbitraires qui sont autant de tragédies humaines.

Il est temps de restaurer le pluralisme, la liberté de la presse et l’État de droit en Turquie. #SaveTurkishJournalists !

Liberté pour Cumhuriyet, liberté pour tous les journalistes turcs !

Monsieur Erdogan,

Dix-sept collaborateurs du quotidien Cumhuriyet sont injustement accusés de «terrorisme » et trois d’entre eux croupissent toujours dans vos geôles en attendant leur jugement : le rédacteur en chef Murat Sabuncu, le journaliste d’investigation Ahmet Şık et le président du directoire, Akın Atalay, sont derrière les barreaux depuis plus d'un an. Leur procès ne reprendra que le 9 mars prochain. Il est temps d’abandonner les accusations absurdes portées contre eux !

Nous demandons leur libération immédiate et celle de tous leurs confrères turcs jetés injustement en prison.

Depuis plusieurs années, vous ne ménagez pas vos efforts pour réduire au silence ceux qui ont l’audace de faire leur métier : informer. Emprisonnements arbitraires, perquisitions et fermetures de médias, confiscations des cartes de presse… La Turquie est aujourd'hui la plus grande prison du monde pour les journalistes professionnels. Monsieur Erdogan, nous ne vous laisserons pas faire.

Nous en avons assez de voir les journalistes turcs traités comme des terroristes. Nous en avons assez de ces procès de masse, de ces accusations extravagantes, de ces détentions arbitraires qui sont autant de tragédies humaines.

Il est temps de restaurer le pluralisme, la liberté de la presse et l’État de droit en Turquie. #SaveTurkishJournalists !

**your signature**

Partager la pétition

   

#ArtAndFreddom. RSF présent au Paléo Festival de Nyon

#ArtAndFreddom. RSF présent au Paléo Festival de Nyon

Autour du thème « Arts et Libertés », nous avons pu démontrer que la musique, le dessin et la caricature sont plus que des expressions artistiques et de divertissement, mais participent pleinement à la lutte contre la censure et sont, plus que jamais, des outils nécessaires à la liberté d’expression et d’information.

Pour présenter cet événement, nous avons réalisé un mini site que nous vous invitons à visiter : www.artandfreedom.media

Sur notre stand nous avons proposé aux festivaliers :

  • Un quizz “musique et liberté”. Le public devait découvrir quelles chansons, parmi les 20 présentées, ont été celles censurées à leur sortie
  • Un fond vert. Les photos prises avec cette technique – substituer au fond vert des images RSF – ont été partagées sur les plateformes sociales de RSF, ainsi que sur celles des personnes concernées.

Etaient présents sur notre stand, chaque jour, des caricaturistes de l’hebdomadaire satirique Vigousse. 
Chaque jour ils ont réalisé en direct des dessins, diffusés sur un écran, et postés ensuite sur les réseaux sociaux.

Nous avons fait réagir les artistes du Paléo sur le thème musique/liberté d’expression. Leurs interviews ont été diffusées sur les plateformes utilisées par RSF.

Nous avons également bénéficié d’un partenariat avec la RTS. Des capsules sur le thème musique et liberté ont été diffusées pendant le festival.