RSF condamne le meurtre du journaliste indien Chandan Tiwari, plusieurs fois menacé

RSF condamne le meurtre du journaliste indien Chandan Tiwari, plusieurs fois menacé

Actualités

Un journaliste de l’État du Jharkhand, dans l’Est de l’Inde, a été retrouvé battu à mort dans la nuit du lundi 29 au mardi 30 octobre, après avoir reçu plusieurs menaces de représailles. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités à faire toute la lumière sur cette affaire.

Lire l’article sur RSF MondeRSF condamne le meurtre du journaliste indien Chandan Tiwari, plusieurs fois menacé

Pétition Jamal Khashoggi

Pétition Jamal Khashoggi

Message au Prince Mohammed ben Salmane

Le sauvage assassinat de l’éditorialiste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre dernier, qui a choqué le monde entier, témoigne de pratiques barbares et d’un intolérable sentiment d’impunité. Ce crime odieux a révélé aux yeux de tous la réalité sinistre de la politique de votre Royaume pour faire taire les journalistes, fondée sur les coups de fouets, les tortures, les kidnappings et même, nous le constatons, l’assassinat pur et simple.

Depuis votre désignation comme prince héritier en 2017, le nombre de journalistes et de blogueurs emprisonnés en Arabie saoudite a été multiplié par deux à la faveur des purges. Au moins 28 journalistes et blogueurs se trouvent actuellement derrière les barreaux ! Vous devez à la fois divulguer la vérité sur l’assassinat de Khashoggi et mettre fin à ces pratiques d’un autre âge.

Nous vous demandons solennellement de procéder à la libération immédiate et sans condition des 28 journalistes, éditorialistes, blogueurs, détenus pour avoir exercé leur droit à la liberté d’information et d’opinion, tels Raif Badawi, condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet, Alaa Brinji, sanctionné de 7 ans de prison ou encore la blogueuse Iman al Nafjan. Il est temps de mettre un terme à des pratiques abjectes qui vous font placer les journalistes en détention pour des motifs aberrants.

 

Affaire Khashoggi : Nous demandons à l’Arabie saoudite de mettre fin à ses violences contre les journalistes !

Message au Prince Mohammed ben Salmane

Le sauvage assassinat de l’éditorialiste Jamal Khashoggi au consulat saoudien à Istanbul le 2 octobre dernier, qui a choqué le monde entier, témoigne de pratiques barbares et d’un intolérable sentiment d’impunité. Ce crime odieux a révélé aux yeux de tous la réalité sinistre de la politique de votre Royaume pour faire taire les journalistes, fondée sur les coups de fouets, les tortures, les kidnappings et même, nous le constatons, l’assassinat pur et simple.

Depuis votre désignation comme prince héritier en 2017, le nombre de journalistes et de blogueurs emprisonnés en Arabie saoudite a été multiplié par deux à la faveur des purges. Au moins 28 journalistes et blogueurs se trouvent actuellement derrière les barreaux ! Vous devez à la fois divulguer la vérité sur l’assassinat de Khashoggi et mettre fin à ces pratiques d’un autre âge

**your signature**

Partager la pétition

   

Yann Arthus-Bertrand, Florence Aubenas, Susan George, Edwy Plenel, premiers signataires de la pétition de RSF pour Khashoggi

Yann Arthus-Bertrand, Florence Aubenas, Susan George, Edwy Plenel, premiers signataires de la pétition de RSF pour Khashoggi

Actualités

Plusieurs personnalités françaises ont dors et déjà signé la pétition de Reporters sans frontières (RSF) pour dénoncer les pratiques barbares du régime de MBS et obtenir la libération de 28 journalistes saoudiens.

Des milliers de personnes dont Yann Arthus-Bertrand, Florence Aubenas, Susan George, Edwy Plenel ont déjà signé la pétition de RSF pour r

Lire l’article sur RSF MondeYann Arthus-Bertrand, Florence Aubenas, Susan George, Edwy Plenel, premiers signataires de la pétition de RSF pour Khashoggi

Crise politique au Sri Lanka : RSF inquiet pour l’indépendance des médias

Crise politique au Sri Lanka : RSF inquiet pour l’indépendance des médias

Actualités

A la suite de sa nomination contestée, vendredi dernier, les militants favorables au nouveau Premier ministre Mahinda Rajapakse ont envahi les rédactions des médias d’Etat pour en prendre le contrôle. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités à respecter la sécurité physique des journalistes et l’indépendance éditoriale des médias.

Lire l’article sur RSF MondeCrise politique au Sri Lanka : RSF inquiet pour l’indépendance des médias

Label de qualité ZEWO

Label de qualité ZEWO

Le conseil de fondation de ZEWO a décidé d’octroyer le droit d’utiliser le label de qualité ZEWO à Reporters sans frontières Suisse depuis le 15 juillet 2011

La fondation ZEWO décerne un label de qualité aux organisations d’utilité publique qui remplissent ses critères de référence. Ce label vient récompenser une gestion rigoureuse des dons et est un guide de confiance dans l’évaluation des organisations d’entraide. Le sigle veut dire l’organisation “a été contrôlée et jugée bonne” et est donc parlant en soi.

Le label de qualité atteste:

  • d’un usage conforme au but, économique et performant de vos dons
  • d’informations transparentes et de comptes annuels certifiés
  • de structures de contrôle indépendantes et appropriées
  • d’une communication sincère et d’une collecte équitable des fonds

 

RETOUR AUX DONS

Un reporter d’image indien tué dans une embuscade maoïste

Un reporter d’image indien tué dans une embuscade maoïste

Actualités

Le cameraman Achyutananda Sahu, qui faisait un reportage sur une patrouille de police ce matin en Inde de l’Est, est décédé à la suite d’une attaque de guérilleros maoïstes. Reporters sans frontières (RSF) appelle les autorités à mettre en place un dispositif de protection des professionnels des médias.

Le reporter d’images Achyutananda Sahu a succombé à ses blessures, aujourd’hui mardi 30 octobre vers midi, après avoir été

Lire l’article sur RSF MondeUn reporter d’image indien tué dans une embuscade maoïste

Brésil: l’élection de Jair Bolsonaro marquée par des attaques contre la presse

Brésil: l’élection de Jair Bolsonaro marquée par des attaques contre la presse

Actualités

Dans la continuité de la campagne électorale, l’élection du candidat Jair Bolsonaro ce dimanche 28 octobre a été marquée par de nouvelles attaques contre la liberté de la presse. Le climat de haine dans lequel est plongé le pays rend la tâche des journalistes de plus en plus complexe. RSF fait part de ses préoccupations et appelle le nouveau président élu à “valoriser l’importance d’une presse libre, critique et indépendante au lieu de la vilipender”.

Quelques minutes après l’annonce officielle de son élection, Jair Bolsonaro, Lire l’article sur RSF MondeBrésil: l’élection de Jair Bolsonaro marquée par des attaques contre la presse