Actualités

Deux mois après leur condamnation à sept ans de prison, les journalistes de Reuters Kyaw Soe Oo et Wa Lone ont fait appel lundi 5 octobre. Dans une lettre ouverte adressée à la cheffe du gouvernement Aung San Suu Kyi, Reporters sans frontières (RSF) et plus de cinquante organisations birmanes et internationales, exigent leur libération immédiate et inconditionnelle.

RSF publie le contenu de la lettre dans sa version originale.

Lire l’article sur RSF MondeBirmanie : les journalistes de Reuters font appel, RSF consolide la mobilisation internationale