Actualités

Dans deux incidents séparés, un ex-ministre et un entrepreneur ont évité de répondre aux questions embarrassantes des journalistes en ayant recours à la violence. RSF condamne ces comportements inadmissibles et compte sur les autorités italiennes pour réagir.

Poser une simple question sur la rémunération par l’Etat des anciens députés au Parlement italien peut s’avérer dangereux.

Lire l’article sur RSF MondeDeux journalistes italiens agressés pour avoir posé des questions