Actualités

Reporters sans frontières (RSF) dénonce la nomination, le 7 mars 2019, d’Ebrahim Raïssi, dignitaire religieux, accusé de crimes contre l’Humanité, à la tête du pouvoir judiciaire iranien. Cette nomination est une offense aux familles des victimes et alimente dramatiquement le cycle d’impunité en Iran.

Lire l’article sur RSF MondeEbrahim Raïssi, accusé de “crime contre l’Humanité”, nommé à la tête de la justice iranienne