Actualités

Les autorités gabonaises ont déclaré avoir repris le contrôle de la situation mais internet reste coupé et la radio télévision nationale n’a pas repris ses programmes après la diffusion d’un communiqué par des militaires ayant fait irruption dans les locaux du média public ce 7 janvier. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une prise en otage de l’information et demande aux autorités de garantir l’exercice du journalisme dans ce contexte mouvementé.

Plusieurs militaires ont fait irruption dans les locaux de la radio-télévision nationale du Gabon (RTG) tôt ce lundi 7 janvier, séquestrant au passage

Lire l’article sur RSF MondeGabon : RSF dénonce une prise en otage de l’information après une tentative de coup d’Etat