Actualités

La Haute autorité de la communication a suspendu au moins jusqu’en février 2019 l’accréditation du correspondant guinéen de RFI et de l’AFP à la suite d’un article présentant les militaires guinéens comme responsables de la mort de deux hommes. Reporters sans frontières (RSF) demande à la HAC de permettre à ce journaliste, également correspondant de notre organisation, de continuer à exercer son métier, ce dernier ayant tout mis en oeuvre pour obtenir la version des faits de l’armée guinéenne.

Saisie sur plainte du ministère de la Défense, la Haute autorité de la communication (HAC) de Guinée a décidé de suspendre Mouctar Bah, correspondant de Radio France internationale

Lire l’article sur RSF MondeGuinée : RSF appelle la HAC à réexaminer la suspension de l’accréditation du correspondant de RFI et de l’AFP