Actualités

Trois journalistes d’investigation sont convoqués par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) après avoir révélé des informations sur l’utilisation d’armes françaises dans la guerre au Yémen. Reporters sans frontières (RSF) rappelle le droit des journalistes de refuser de divulguer leurs sources, et exprime ses inquiétudes quant à leur éventuelle mise en examen qui constituerait une grave violation de la liberté de la presse.

Mathias Destal et Geoffrey Livolsi, deux fondateurs du média en ligne Disclose

Lire l’article sur RSF MondeJournalistes convoqués par les renseignements français : RSF dénonce les menaces de poursuites