Actualités

Si les médias libanais sont généralement considérés comme les plus libres du monde arabe, une enquête de Reporters sans frontières (RSF) sur la propriété des médias révèle qu’ils sont en réalité aux mains de groupes politiques, de quelques riches dynasties familiales et inféodés à des intérêts politiques locaux ou étrangers.

Reporters sans frontières et le Centre SKeyes pour la liberté de la presse et de la culture de la fondation Samir Kassir révèlent  aujourd’hui à Beyrouth leur

Lire l’article sur RSF MondeLes médias au Liban : une affaire de famille