Actualités

Reporters sans frontières (RSF) s’inquiète de l’arrestation, le 9 mai 2019, d’un ex-fonctionnaire accusé d’avoir transmis à un média des informations confidentielles sur les drones de combat. S’il est trouvé coupable, il risque jusqu’à 50 ans de prison.

Lire l’article sur RSF MondeLoi sur l’espionnage : l’administration Trump poursuit un troisième lanceur d’alerte