Actualités

Alors que la ville de Farah, la capitale de la province du même nom, est le théâtre de combats intenses entre les forces armées afghanes et les Talibans depuis le 15 mai 2018, plusieurs journalistes sont en danger. Reporters sans frontières (RSF) exprime une nouvelle fois ses inquiétudes sur la dégradation de la situation sécuritaire et dresse la liste des prédateurs de la liberté de la presse.

L’attaque a démarré après minuit le 15 mai. Les Talibans qui, depuis des jours, avaient intensifié leur offensive, sont entrés dans une partie de la ville de Farah.

Lire l’article sur RSF MondeQui sont les protagonistes de la répression contre les journalistes en Afghanistan ?