Actualités

Reporters sans frontières (RSF) a participé à une conférence de presse abritée pour la première fois par l’Assemblée nationale française pour demander la libération immédiate de l’ancien dirigeant de la radiotélévision publique camerounaise, détenu arbitrairement depuis plus de deux ans et demi.

A 7000 kilomètres de Yaoundé où l’ancien dirigeant de la Cameroon Radio Télévision (CRTV) Amadou Vamoulké, doit comparaître pour la 17e fois le 1er mars prochain devant le tribunal crimine

Lire l’article sur RSF MondeCameroun : les pressions s’accentuent pour demander la libération d’Amadou Vamoulké