Actualités

Un arrêté pris par le gouvernement d’union nationale libyen basé à Tripoli prévoit la création d’une nouvelle unité anti-terroriste qui sera composée d’anciens miliciens coupables d’exactions envers des journalistes et qui sera dotée de très larges prérogatives en matière de surveillance. Reporters sans frontières (RSF) demande le retrait immédiat du texte.

Le gouvernement d’union nationale libyen basé à Tripoli, et reconnu par la communauté internationale, a publié le 7 mai 2018 l’arrêté n°555 qui fixe les modalités de création d’une nouvelle unité a