Actualités

Vingt-et-une organisations des droits humains, dont Reporters sans frontières (RSF), ont publié un communiqué condamnant la nouvelle loi sur l’apostasie en Mauritanie, qui exige la peine de mort pour tout « propos blasphématoire » sans possibilité de repentir. RSF y voit une nouvelle menace pour le blogueur Mohamed Cheikh Ould Mkhaïtir, toujours détenu alors qu’il a déjà purgé sa peine.

Pour un article jugé blasphématoire, intitulé « La religion, la religiosité et les forgerons » qui critiquait le système de castes en Mauritanie, Mohamed Cheikh

Lire l’article sur RSF MondeMauritanie: RSF signe une déclaration conjointe contre la nouvelle loi sur le blasphème