Actualités

Alors que le Bilan 2018 des violences contre les journalistes, publié ce 19 décembre, révèle que l’Iran est l’une des cinq plus grandes prisons au monde pour les journalistes, Reporters sans frontières (RSF) saisit Michelle Bachelet, Haute commissaire des Nations unies aux droit de l’Homme sur les conditions de détention de ces journalistes iraniens. RSF rappelle que “ces emprisonnements, la privation de soins médicaux et du droit à un procès équitable constituent une violation flagrante de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et du Pacte international relatif aux droits civils et politiques – auquel l’Iran a adhéré”.

                                                 

Madame la Haute Commissaire

Lire l’article sur RSF MondeRSF saisit la Haute commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme sur le sort des journalistes iraniens détenus, privés de leurs droits