Royaume-Uni: dépôt d’une plainte contre le groupe chinois CCTV-CGTN, qui avait diffusé des confessions forcées

Royaume-Uni: dépôt d’une plainte contre le groupe chinois CCTV-CGTN, qui avait diffusé des confessions forcées

Actualités

Un ancien journaliste britannique, victime en 2013 de la pratique des aveux forcés à la télévision d’État chinoise, a déposé vendredi à Londres une requête pour “violation du code de la radiodiffusion” contre le groupe audiovisuel CCTV-CGTN.

Le Britannique Peter Humphrey, détenu en Chine en 2013 et qui avait été contraint d’avouer des crimes présumés à la télévision d’État chinoise, a déposé vendredi une plainte auprès de l’auto

Lire l’article sur RSF MondeRoyaume-Uni: dépôt d’une plainte contre le groupe chinois CCTV-CGTN, qui avait diffusé des confessions forcées

Cameroun : RSF demande aux autorités de mettre fin à la cabale judiciaire contre Amadou Vamoulké

Cameroun : RSF demande aux autorités de mettre fin à la cabale judiciaire contre Amadou Vamoulké

Actualités

L’ancien dirigeant de la CRTV, la télévision publique camerounaise, est appelé à comparaître pour une nouvelle audience, après 14 renvois consécutifs, le 4 décembre prochain. Reporters sans frontières (RSF) demande la remise en liberté immédiate de ce journaliste dont la détention provisoire s’éternise depuis le 29 juillet 2016.

Le 4 décembre, le tribunal criminel spécial (

Lire l’article sur RSF MondeCameroun : RSF demande aux autorités de mettre fin à la cabale judiciaire contre Amadou Vamoulké

Ukraine : la pénalisation de la diffamation serait “un inquiétant retour en arrière”

Ukraine : la pénalisation de la diffamation serait “un inquiétant retour en arrière”

Actualités

Une proposition de loi introduite au Parlement ukrainien le 20 novembre menace de rendre la diffamation passible de trois ans de prison. Reporters sans frontières (RSF) appelle les députés à rejeter ce texte et à ne pas céder à la surenchère liberticide à l’approche des élections générales.

Dix-sept ans après la dépénalisation de la diffamation en Ukraine, une proposition de

Lire l’article sur RSF MondeUkraine : la pénalisation de la diffamation serait “un inquiétant retour en arrière”

Chine: déjà deux ans de détention arbitraire pour deux journalistes défenseurs des droits humains

Chine: déjà deux ans de détention arbitraire pour deux journalistes défenseurs des droits humains

Actualités

Reporters sans frontières (RSF) appelle la communauté internationale à se mobiliser pour faire libérer les journalistes Liu Feiyue et Huang Qi, détenus arbitrairement en Chine depuis déjà deux ans.

Jusqu’à leur arrestation en novembre 2016, les journalistes-citoyens chinois Liu Feiyue et Huang Qi dirigeaient les deux principaux sites d’information sur les dro

Lire l’article sur RSF MondeChine: déjà deux ans de détention arbitraire pour deux journalistes défenseurs des droits humains

RSF s’inquiète des nouvelles règles de la Maison Blanche pour les journalistes

RSF s’inquiète des nouvelles règles de la Maison Blanche pour les journalistes

Actualités

Les nouvelles règles concernant l’organisation des conférences de presse à la Maison Blanche annoncées par l’administration Trump en même temps que la restitution du badge de Jim Acosta suscitent l’inquiétude de Reporters sans frontières (RSF). Les reporters ne pourront désormais poser qu’une seule question

Lors des conférences de presse de la Maison Blanche, les journalistes ne devront désormais poser plus qu’une seule question.

RSF appelle à la retenue après une série d’attaques contre les journalistes par les “gilets jaunes”

RSF appelle à la retenue après une série d’attaques contre les journalistes par les “gilets jaunes”

Actualités

Le mouvement des “gilets jaunes” donne lieu depuis plusieurs jours à d’inquiétantes agressions verbales et physiques à l’égard des médias et de BFMTV en particulier. Reporters sans frontières (RSF) dénonce ces comportements et appelle à la retenue, rappelant que les journalistes incriminés ne font qu’exercer leur devoir d’informer.

Depuis l’appel à la mobilisation des “gilets jaunes”,  

Lire l’article sur RSF MondeRSF appelle à la retenue après une série d’attaques contre les journalistes par les “gilets jaunes”

Papouasie-Nouvelle-Guinée: des journalistes exclus de trois événements chinois en marge du sommet de l’APEC

Papouasie-Nouvelle-Guinée: des journalistes exclus de trois événements chinois en marge du sommet de l’APEC

Actualités

Reporters sans frontières (RSF) dénonce les discriminations pratiquées par la délégation chinoise à l’encontre des médias locaux et internationaux en marge du sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) qui s’est tenu la semaine dernière en Papouasie-Nouvelle-Guinée en présence du président Xi Jinping.

En marge du sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (APEC) qui s’est tenu du 12 au 18 novembre en Papouasie-Nouvelle-Guinée, plusieurs médias dûment accrédités, dont la chaîne aus

Lire l’article sur RSF MondePapouasie-Nouvelle-Guinée: des journalistes exclus de trois événements chinois en marge du sommet de l’APEC

Les parlementaires européens renforcent la protection des lanceurs d’alerte

Les parlementaires européens renforcent la protection des lanceurs d’alerte

Actualités

Les eurodéputés de la commission des Affaires juridiques ont voté, mardi 20 novembre, la mise en place d’une protection des lanceurs d’alerte à l’échelle européenne. Ces derniers pourront transmettent directement leurs informations aux médias sous certaines conditions. C’est maintenant au tour du Conseil de l’UE d’adopter sa position.

Reporters sans frontières (RSF) salue le texte adopté par la commission des Affaires juridiques du Parlement européen (22 voix pour, 0 contre, 1 abstention), qui apporte des améliorations substanti

Lire l’article sur RSF MondeLes parlementaires européens renforcent la protection des lanceurs d’alerte

Officiellement “libéré”, le photographe bangladais Shahidul Alam est resté emprisonné 107 jours

Officiellement “libéré”, le photographe bangladais Shahidul Alam est resté emprisonné 107 jours

Actualités

Le gouvernement bangladais a interjeté appel, hier lundi 19 novembre, d’une décision de justice accordant une libération sous caution au photoreporter Shahidul Alam. Reporters sans frontières (RSF) appelle la Cour suprême du pays à préserver l’Etat de droit en permettant sa remise en liberté effective.

—————————————————————————-

Actualisation

Lire l’article sur RSF MondeOfficiellement “libéré”, le photographe bangladais Shahidul Alam est resté emprisonné 107 jours